Créer un site internet

Les passions de Philippe Dorise

Né le 5 mai 1957, Philippe Dorise est le président du Groupe Dorise, spécialiste du négoce industriel. Père de deux filles, l’entrepreneur français est un passionné d’équitation, de théâtre et de politique.

Philippe Dorise et l'equitation

Philippe Dorise commence à vivre sa passion pour l’équitation à l’âge de 15 ans. Il s’entraînait au haras de la Potardière, une propriété appartenant à son grand-père Armand Dorise. Il se détourne des « purs sangs » pour se consacrer à l’équitation sportive, particulièrement la course de sauts à obstacles (CSO).

L’entrepreneur monte à cheval depuis 30 ans. Il s’entraîne chez Hugues Landormy à Brette-les-Pins, chez Philippe Rossi au pôle Européen du cheval d’Yvré l’Evêque et chez Pierre Raussin à Louplande.

Le chef d’entreprise est propriétaire de deux chevaux de concours qu’il continue de monter. Il a également participé à diverses épreuves en Amateur 1. Après un accident survenu en juin 2013, il décide d’arrêter la compétition.

Philippe Dorise et le théâtre

Philippe Dorise est le petit-neveu de Pierre Aymé Touchard, administrateur de la comédie française. C’est en côtoyant son oncle qu’il développe sa culture théâtrale, son envie de monter sur scène et son goût du théâtre. Selon lui, le théâtre lui offre la possibilité de vivre une deuxième vie, qui n'a aucun rapport avec la vie professionnelle.

L’entrepreneur est également un féru de littérature et d’art. Son bureau est orné de sculptures et de peintures modernes.

En 1993, il se joint à son ami Olivier Couasnon, le créateur du théâtre de l’Achalai. Durant sa collaboration avec son compère qui a duré deux décennies, le chef d’entreprise a participé à une vingtaine de pièces, en second ou en premier rôle du répertoire contemporain et classique.

Il a joué le rôle de Goetz, incarnation du mal dans une pièce de Jean-Paul Sartre et a incarné le rôle de Dieu rendant visite à Freud dans la pièce « Le visiteur » d’Éric-Emmanuel. Il a également joué le rôle de Diderot dans « Le libertin » du même auteur.

Après le décès d’Olivier Couasnon en 2012, Philippe Dorise renonce au théâtre.

Philippe Dorise et la politique

L’entrepreneur rejoint la liste d’union du centre et de la droite au titre de la société civile dans le but de participer aux élections municipales du Mans en 2014. En septembre 2014, il décide de soutenir son ami Nicolas Clouët, tout en occupant la 3ème place de la liste UDI qu’il dirigeait pour les sénatoriales.

En binôme avec Isabelle Pivron, il se présente aux départementales en tant que UDI/Nouveau en mars 2015. De conviction européenne et libérale, Philippe Dorise est le délégué du Nouveau Centre dans la Sarthe. Il soutient l’action du président Hervé Morin porteur d’un message libéral, laïc, humaniste et européen dans une démarche claire d’alliance avec la droite républicaine.

 

philippe-dorise philippedorise